Transgenre, cisgenre : qu’est-ce que ça veut dire ?

Tu as peut-être déjà vu passé dans ton feed, dans un article ou à la TV les termes “transgenre” et “cisgenre”. D’où viennent-ils, que signifient-ils ? On t’explique !

Commençons par un peu d’étymologie. Le mot transgenre se forme sur le préfixe latin trans- signifiant “au-delà” ou “au travers”. On le retrouve par exemple dans les mots transalpin et transatlantique qui veulent dire au-delà des Alpes, de l’autre côté de l’Atlantique.

Le mot cisgenre lui, se forme aussi sur un préfixe latin cis- qui signifie, tu l’as peut-être deviné : en deça, du même côté.

Transgenre, définition

Ainsi, le terme transgenre désigne toute personne dont l’identité de genre diffère de celle qu’on lui a assigné à la naissance.

Un homme trans peut être, par exemple, une personne que l’on a présumée femme à la naissance en voyant une vulve sur le nouveau-né ! Mais non, vulve ne veut pas dire femme : les marqueurs sexuels ne déterminent pas le genre d’une personne.

Il est important de préciser que les personnes transgenres ne sont pas seulement celles qui s’inscrivent dans un schéma binaire du genre.
Effectivement, les personnes trans sont toutes celles qui ne s’identifient pas avec le genre assigné à la naissance, cela comprend aussi les personnes non-binaires. Eh oui, le spectre de la transidentité est bien plus large que ce qu’on pense !

Le savais-tu ? En 2019, le Petit Robert a fait entrer dans son dictionnaire plein de mots visant à visibiliser les identités et luttes des minorités. Ainsi, l’abréviation trans est entrée dans le dictionnaire aux côtés de mots comme intersexe, queer ou encore racisé·e.

Cisgenre, définition

Tu as peut-être déjà compris ce terme de toi-même. Une personne cisgenre est une personne dont l’identité de genre correspond à celle qu’on lui présuppose à la naissance.
Par exemple, une femme cisgenre est une femme que l’on a supposée femme dès la naissance en voyant une vulve (attention, les organes génitaux ne définissent toujours pas le genre d’une personne, qu’on soit claire !).

Si l’usage du mot cisgenre s’est démocratisé ces dernières années, il n’est pas tout jeune et serait apparu dans les années 90.  Certain·es affirment que c’est le sexologue allemand Volkmar Sigusch qui aurait utilisé le terme pour la première fois dans un article en 1991.

Mais son origine est le plus souvent attribuée à Carl Buijs qui l’aurait employé pour la première fois en 1995. Cet homme trans néerlandais se serait simplement interrogé : “How come there’s no name for people who are not transgendered?” (pourquoi n’y a-t-il pas de terme pour désigner les personnes non-transgenres ?) pour ensuite proposé l’usage du mot “cisgenre”.

En 2016, le mot entre dans le dictionnaire de référence Merriam-Webster aux USA. En France, il faudra attendre quelques années de plus pour le voir dans nos Larousse et Robert.

Avoir des termes pour désigner les personnes trans, c’est reconnaître leurs identités, la réalité sociologique qui les entourent et reconnaître les discriminations dont elles sont victimes. Avoir un terme pour désigner les personnes cis, c’est également prendre en considération cette réalité sociologique et les privilèges dont elles bénéficient.

Mathilde

Féministe depuis toujours je m'engage depuis plusieurs années dans des associations comme le Planning Familial ou le collectif des colleureuses de ma ville.
Quand je ne milite pas, j'aime boire des bières en terrasse, lire et rire très fort à mes propres blagues.

Dans la vie je suis cheffe de produit & UX designer. Chez Potiches ? Je suis chargée du développement du média avec Jade, la rédactrice en chef. De temps en temps, j'écris des papiers pour aborder des sujets de société qui me tiennent à cœur ou pour pousser un bon coup de gueule !

Articles populaires

Inscris-toi à la newsletter !

Sur le même sujet...